David contre Goliath

Décidément l’histoire est une chose bien étrange. j’aurai pu dire facétieuse s’il n’y avait autant de vies en jeu.

Le conflit israélo-palestinienne qui dure depuis maintenant 60 ans, n’a malheureusement rien de nouveau dans la triste litanie des guerres. Un camp a toujours une bonne raison pour haïr celui d’en face. L’invasion israélienne de la bande de Gaza n’échappe pas à cette règle.  Les palestiniens tirent des roquettes pour libérer un territoire qui est, rappelons le, une prison à ciel ouvert. Encerclé par un mur de béton, ce territoire où le chômage fait rage est décidément bien pauvre grâce au blocus israélien. Les israéliens ne veulent plus se prendre des roquettes sur la tête donc, ils bombardent avec avions, chars, et croiseurs. Le Hamas, qui a été élu par les palestiniens, n’a sûrement pas beaucoup de scrupules à installer ses hauts dignitaires dans des écoles ou des hôpitaux, histoire de montrer au monde entier jusqu’où les israéliens sont prêts à aller pour les éliminés. Et Tsahal y va franco. Elle bombarde sans état d’âme ces sites pleins de civils. Et on peut continuer comme cela pendant des lignes et des lignes.

Cependant un élément de ce conflit est indiscutable, la différence de moyen entre les belligérants. Une supériorité militaire incontestable pour les israéliens. Les forces de frappe sont asymétriques. D’ailleurs, le rapport dépasse le 1 pour 100 en ce qui concerne les victimes. C’est David contre Goliath, mais cette fois Israël joue le rôle de Goliath. Dommage que la mythologie juive ne permettent pas aux dirigeants israéliens de se rendre compte que, comme n’importe quelle guerre d’occupation, celle ci est vouée à l’échec. A moyen terme ou à long terme peu importe, les terroristes d’aujourd’hui ont de grandes chances de devenir les héros de demain.

0 Réponses à “David contre Goliath”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




meimou |
Élite Algérienne Libre (E. ... |
va95 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aequalis
| La marche européenne des pa...
| Me Olicier PIERICHE